Le Château des Étoiles

Chateau-gazette-3Castle Falkenstein est un univers riche et enchanteur qui pourrait donner de formidables bandes-dessinées, dessins animés, séries ou films, si seulement quelqu’un voulait prendre le risque. En attendant, on peut se consoler avec de magnifiques œuvres comme Le Château des Étoiles, d’Alex Alice, qui est peut-être ce qui se rapproche le plus d’une BD dont l’action se déroulerait en Nouvelle Europe.

Déjà, Le Château des Étoiles se déroule à la même période que Castle Falkenstein : à la fin du XIXe siècle, durant le règne du roi Ludwig II de Bavière. Mais si on ne trouve dans cette bande-dessinée ni Faë ni magie, le merveilleux y a toutefois sa place. Le Château des Étoiles part du principe que les théories sur l’Éther étaient vraies. Les scientifiques positivistes pensaient en effet à l’époque que l’espace était constitué de ce fluide impalpable à travers lequel se propageait tant la lumière que les forces gravitationnelles.

Dans l’univers du Château des Étoiles, certains sont parvenus à percer les mystères de l’Éther et la conquête de l’espace semble à portée de main, à bord d’aéronefs de cuivre et de bois, tenant autant de Jules Verne que des croquis de Léonard de Vinci. Depuis son château féérique du Roc du Cygne, le roi Ludwig rêve de prendre part à une telle expédition et d’offrir à l’humanité un dernier grand rêve : toucher du doigt les astres lointains. Mais les forces prussiennes d’Otto von Bismarck cherchent elles aussi à mettre la main sur un tel engin, pour des raisons bien moins altruistes.

Héritier des recherches de sa mère disparue, le jeune Séraphin Dulac se retrouve au cœur du complot… Aux côtés de ses amis Hans et Sophie, il s’apprête à vivre l’aventure de sa vie, qui le mènera des rues de Paris aux montagnes bavaroises, vers l’Éther infini et au-delà !

Somptueusement mise en image par Alex Alice (Le Troisième Testament, Siegfried), cette bande-dessinée est un incontournable pour tous les joueurs de Castle Falkenstein ou simplement les amateurs d’un steampunk (ou peut-être faudrait-il parler d’ætherpunk ?) lumineux et romanesque.

Voir aussi : le site officiel du Château des Étoiles

Post Categories: Inspirations

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *