Le Comte de Champignac

Champignac

Pacôme Hégésippe Adélard Ladislas, Comte de Champignac
Mycologue

Talents :
♦ Mycologie [EXT]
♦ Sciences Naturelles [EXP]
♦ Invention [EXC]
♦ Médecine [EXC]
♦ Sorcellerie [FAI]
♠ Finances [FAI]
♣ Physique [FAI]

Sabre de bois !

Issus de la noblesse campagnarde wallonne, les de Champignac ont toujours eu le goût de la Science. C’est ainsi qu’en 1829, Côme de Champignac fut l’un des pionniers de la photographie aux côtés de messieurs Daguerre et Niépce. Le même feu sacré anime son petit-fils, Pacôme, qui a toutefois dédié sa vie à un domaine scientifique en particulier : la mycologie — l’étude des champignons. Il n’est sans doute pas exagéré de dire que le Comte est l’un des plus grands mycologues de Nouvelle Europe.

Pacôme est intimement persuadé que les champignons recèlent un potentiel insoupçonné, que ce soit en médecine ou en tant que source d’énergie. Même si ses expériences ont obtenu des résultats encourageants (et parfois… explosifs), la fortune familiale a durement pâti de cette obsession. Le château de Champignac, niché au cœur des forêts de la province de Namur, n’est désormais guère plus qu’une ruine délabrée, livrée aux éléments. Seule une aile est encore occupée par le Comte et son laboratoire.

Le Comte inspire respect et crainte chez les paysans du cru, qui l’affublent souvent du qualificatif “sorcier”. Cela est d’autant plus ironique que le Comte n’entend absolument rien à la sorcellerie ou à la thaumaturgie, domaines qu’il considère largement inférieurs à la “vraie” science.

(Œuvre d’origine : la bande-dessinée Spirou et Fantasio. Personnage créé par Franquin.)

Post Categories: Dramatis Personae

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.